On a grandi, grossi, maigri, on a vécu.

Et notre corps a changé, laissant des vergetures sur nos cuisses, fesses, genoux, seins. Des cicatrices craquelées qui vont nous accompagner toute notre vie. Comment des éléments de vie naturels ont-ils pu être considérés comme "laids" ? 

On se souvient toutes de la première fois où on a découvert ces nouvelles marques sur notre corps, et on les a détestées. Parce qu'autour de nous, les gens disaient que ce n’était pas esthétique et qu'il fallait s'en débarrasser. On remercie les magazines beauté clichés qui nous ont montrées des astuces inimaginables pour les enlever. 

Elles ne sont jamais parties, et heureusement d'ailleurs. Il est temps de les chouchouter et de les aimer, car elles font partie de vous et de l'histoire de votre corps, votre histoire.

Voici l'histoire de 6 femmes totalement différentes qui nous racontent leur relation avec leurs vergetures. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Victoria
- 

C'est à l'âge de 12/13 ans que Victoria a découvert pour la première fois des vergetures sur ses genoux, après avoir soudainement pris plusieurs centimètres. Ayant grandi dans un voisinage plein de jugement, elle a commencé à les détester puisqu’elles étaient considérées comme un défaut, photoshoppé dans tous les magazines. 

Elle a appris à les aimer, car elles racontent son histoire, sa croissance. Elle les considère comme de l'art qui entoure son corps et elle en est très fière.

 
2. Molly
- 

Molly a découvert ses vergetures vers 18/19ans, après avoir perdu beaucoup de kilos. Bien qu'elle était heureuse de perdre du poids, elle était déçue de voir des vergetures apparaître sur son corps lisse. Sans vraiment savoir ce que c'était, elle savait une chose : elles n'étaient pas censées être belles. 

Cependant, elle n'a jamais vraiment fait attention, elle aime beaucoup ses vergetures, et on devrait aussi. Elle en est très fière puisqu'elles montrent sa perte de poids qui l'a rendue heureuse.  

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Nouri
- 

Même si aujourd'hui, ses vergetures signifient sa féminité, ce n'était pas le cas à 14 ans quand elle a commencé sa carrière de mannequin. Lorsqu'elle a créé son compte Instagram, c'était un calvaire. Elle se sentait jugée pour le moindre "défaut" et devenir mannequin dans cette ambiance n'a pas été facile.

Aujourd'hui, elle aime ses vergetures et, plus important encore, elle s'aime. Elle remercie l'industrie du modèle photo qui est de plus en plus ouverte. 

 
4. Nadia
-

Elle a découvert ses vergetures vers l'âge de 13/14 ans, après un accident en vélo qui lui a causé des vergetures sur les fesses. C'est à cause des pubs pour des produits miraculeux qui font partir les vergetures qu'elle a commencé à se remettre en question et à les cacher.

Aujourd'hui, elle voit ses vergetures comme une partie d'elle qui la rend belle. Elle les appelle sa "signature" de vie, qui définit son parcours et sa vie. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

5. Dolci
- 

C'est à l'âge de 16ans que Dolci remarque pour la première fois des vergetures sur sa poitrine et elle ne sait pas trop ce que c'est. Sa mère lui explique et elle vit avec sans trop se focaliser dessus. Elle dénonce l'Amérique pour qui il faut avoir une peau "parfaite" : lisse et sans "imperfections".

Elle encourage toutes les femmes à les aimer, car elles font partie de nous et définissent l'histoire de notre corps.

 

6. Erin

-

Erin a découvert ses vergetures à l'âge de 14 ans, en plein pendant la puberté. Elle n'y pense pas, sa soeur en a aussi et réussit à sortir avec des garçons, seule chose qui l'intéressait à l'époque.  

C'est en lisant des magazines qu'elle se rend compte qu'il faut s'en débarrasser. Elle essaye plusieurs crèmes et devient obsédée par son image, dont ses vergetures. Heureusement, en grandissant, elle a appris à s'aimer et s'est rendu compte à quel point l'industrie de la mode décide ce qui est beau ou pas et que nous devons nous en détacher.