OMG ! Vous n’allez pas en croire vos oreilles, enfin vos yeux ! La mésaventure que nous allons vous révéler est complètement dingue et pourtant si réelle. Cette histoire a fait énormément parler d’elle sur les réseaux sociaux et affole la toile

En Australie, une jeune femme s’est rendue dans un institut de beauté pour remettre des extensions de cils à l’approche de son weekend d’anniversaire. Lorsque la propriétaire du salon de beauté Emmaculate Beauty s’est occupée d’elle ; elle a été choquée, surprise et catastrophée de l’état de ses cils

Emma Dhanjal a alors commencé à retirer ses précédentes extensions, avant d’en poser de nouvelles, mais elle s’est rendue compte que ses vrais cils partaient également. Elle a partagé sur Facebook l’horrible découverte qu’elle venait de faire en publiant des photos. Sur ce post, la propriétaire du salon déclare « ses cils naturels étaient tellement endommagés à cause de l’endroit où elle les avait fait refaire, qu’ils ont commencé à tomber quand je les ai touchés avec ma pince à épiler ». Les photos publiées ont reçu près de 2000 réactions et commentaires avant d’être supprimées. Certaines femmes ont raconté avoir vécu des histoires semblables et ont partagé leurs histoires. 

La cause à cette mésaventure ? La colle posée sur la cliente australienne était de mauvaise qualité et a causé la perte des vrais cils. Elle a donc dû se rendre directement à l’hôpital, car ses paupières avaient énormément enflé. 

Il faut donc être vigilante lorsque vous décidez de faire des extensions de cils. C’est une astuce magique pour agrandir et embellir son regard, mais il est important et obligatoire de le faire dans un vrai institut de beauté par des vrais professionnels pour éviter tous dégâts possibles tels que des allergies, brûlures, voire des infections, et se retrouver dans le même cas que certaines femmes. Les extensions peuvent également assécher les yeux et endommager la vue donc il faut y prêter une grande attention en consultant les avis des salons de beauté.

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

-