Une victime de plus de la pollution par le plastique et cette fois-ci, c'est un bébé tortue qui n'a pas survécu à une intoxication. 104 morceaux de plastique ont été retrouvés dans son ventre. Le pauvre animal n'a pas supporté un tel empoisonnement et a été retrouvé mort sur une plage de Floride. Malheureusement, cette tortue est loin d'être la seule victime. 

Après une autopsie de la très jeune tortue, les chercheurs ont été étonnés de trouver une telle quantité de plastique dans un petit être de la taille d'une main. Le centre de préservation de la biodiversité Gumbo Limbo Nature Center, situé au nord de Miami, s'occupe en ce moment des tortues de manière très intensive, car octobre est la période d'éclosion des oeufs. 

Selon la biologiste Emily Mirowski, la plupart des nouveau-nés ne survivent pas et s'échouent sur les plages à cause de la pollution par le plastique. "Le problème avec le plastique dans l'océan, c'est qu'il s'accroche. Les micro-plastiques sont pris et s'accrochent dans les algues, les bébés tortues pensent alors qu'il s'agit de nourriture", s'alerte la biologiste. Ces bébés animaux pensent donc manger de manière naturelle et ressentent un sentiment de satiété à cause du plastique qui s'agglomère dans leur estomac. 

La biologiste espère qu'en diffusant cette information, les gens prendront conscience des conséquences dévastatrices de la pollution sur la planète et les animaux de manière générale. 

Les Éclaireuses