Un deuil est sans doute ce qu’il y a de plus difficile à vivre alors autant le faire au mieux. Après la perte d’un être cher, tout le monde réagit différemment. Quand certains disparaissent de la circulation pour trouver la paix, d’autres lui rendent des hommages publics ou privés. Justement, ces messages d’amour seraient le moyen le plus efficace d’accepter la perte de quelqu’un. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » disait Larmartine.

C’est justement pour lutter contre ce sentiment de vide total, cette noirceur impénétrable que le Docteur Alison Forti, professeur dans une université américaine, encourage la libération de la parole. Il conseille de parler à une chaise vide pour faire face à cette douleur mentale. « En encourageant les gens à parler à haute voix à leur proche, cela les aide à résoudre cette incrédulité. » Le docteur ajoute qu’il n’est pas anormal de sentir la présence de quelqu’un même s’il n’est plus là et souvent, cette présence peut être réconfortante.

Sherrie Campbell, conseillère agréée, propose une autre méthode à ses clients et celle-ci passe par l’écriture dont on vente régulièrement les vertus thérapeutiques. Rédiger une lettre à un proche parti trop tôt permet de se débarrasser d’une certaine culpabilité liée aux non-dits ou simplement de mettre les mots sur ce que nous ressentons en cette période sombre.   

Ces méthodes ne feront pas passer le chagrin du jour au lendemain mais accélèreront peut-être le processus de deuil ou vous allègeront du moins de ce poids quotidien. Ne vous étonnez pas si après un deuil, le manque surgit dans les moments où vous vous y attendez le moins. Si le deuil est une étape lourde et pesante, le chagrin n’est pas éternel et vous réussirez à surmonter cette épreuve avec brio.

Enjoy, 

Les Éclaireuses