Seulement quelques mois après son interdiction en Californie, New York s’apprête à bannir à son tour la commercialisation du foie gras à partir de 2022. À cette date, il sera alors interdit de vendre, de servir ou même de détenir du foie gras. Les contrevenants s'exposeront à une amende comprise entre 500 et 2 000 dollars, susceptible d'être renouvelée toutes les 24 heures.

Depuis des années déjà, les associations qui luttent pour le bien-être animal dénoncent les pratiques particulièrement cruelles nécessaires à la production de foie gras. Il semblerait que leur travail ait porté leurs fruits.

Par ailleurs, au niveau international, des pays entiers comme le Danemark, le Royaume-Uni, l’Inde et l’Australie interdisent également la production de cette nourriture. La raison étant principalement que la production du foie gras doit passer par le gavage, une technique largement pointée du doigt pour sa barbarie.

Une décision qui est loin de faire l’unanimité au vu de l’influence considérable que cette loi aura sur les deux principales exploitations de foie gras de la région, mais qui aura également un impact sur les producteurs français.

Les Éclaireuses