#SoberIsTheNewCool, c’est en tout cas ce que montre une étude publiée dans BMC Public Health.

Les temps changent et depuis quelques années, la tendance est à une nette diminution de la consommation d’alcool chez les jeunes âgés de 18 à 25 ans, qui semblent se diriger vers un mode de vie plus sain.

Lassitude, hygiène de vie et introspection personnelle ont mené beaucoup de jeunes à abandonner leurs habitudes et à bannir les boissons alcoolisées de leurs soirées.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : s'ils n'étaient que 18% en 2005, ils sont passés à 29% en 2015. « Cette augmentation suggère que ce comportement devient de plus en plus acceptable, alors que les comportements à risque tels que la consommation excessive d’alcool peuvent devenir de moins en moins normalisés », a déclaré l'un des chercheurs.

Que cela soit pour des motifs psychologiques, religieux, sanitaires, médicaux, familiaux, philosophiques ou sociaux, ce mouvement porte un nom et, aussi méconnu qu’il soit, on appelle cela l’abstème.

Rejoindrez-vous le club ?

Enjoy,

Les Éclaireuses