Ce sont les femmes souffrant d'endométriose elles-mêmes qui le disent, le cannabis est un traitement très efficace, car il réduit non seulement la douleur, mais aussi les symptômes contraignants de cette maladie. En effet, une étude australienne citée le 12 novembre dernier par Merry Jane révèle que les femmes considèrent le cannabis comme étant le meilleur traitement contre l'endométriose.

Cette étude publiée dans le Jour­nal d’obs­té­trique et de gyné­co­lo­gie du Canada (JOGC) a recueilli au total 484 témoignages de femmes australiennes âgées de 18 à 45 ans et souffrant toutes d'endométriose. Et ce qui en est ressorti est certes non conventionnel, mais en tout cas très efficace : le recours au cannabis pour ses vertus thérapeutiques s'avère être la solution la plus efficace

Cette maladie inflammatoire chronique touche environ 10% de la population féminine en âge de procréer, soit une jeune femme sur 10. 

Les chercheurs ont tout de même observé qu'une minorité seulement des participantes avaient affirmé recourir au cannabis pour se soigner par automédication. La plupart d'entre elles avaient opéré des changements alimentaires, intégré une nouvelle pratique sportive dans leur quotidien, découvert le yoga ou encore le Pilates. Mais bien que le recours au cannabis ne soit pas majoritaire, celles qui l'ont adopté affirment que c'est la méthode la plus efficace

Non seulement ce traitement diminue considérablement les maux de ventre, mais il atténue également les problèmes gastro-intes­ti­naux, les nausées, l’an­xiété, la dépres­sion et même l’in­som­nie.

Enjoy, 

Les Éclaireuses