Au Canada, il est désormais interdit de garder ou d’élever des baleines et des dauphins. Le lundi 10 juin, le Canada a adopté le projet de loi S-203 qui s’intitule « Sauver Willy ». Le texte entrera en vigueur à la fin du mois. L’importation et l’exportation de ces mammifères ainsi que de leurs embryons et spermatozoïdes sont interdites. Il n’y aura donc plus de reproductions forcées.

La nouvelle loi prévoit cependant des exceptions. La loi ne s’applique pas aux cas de baleines ou de dauphins blessés qui auraient besoin d’une réhabilitation. La captivité de ces animaux à des fins scientifiques ne va pas cesser, car elle n’est pas concernée par la loi. De plus, la loi n’est pas rétroactive. Les animaux déjà en captivité le seront toujours.

« C’est une étape majeure pour les animaux et un exemple pour tous les pays », affirme l’association de défense des animaux Peta. En France, la situation n’est pas la même. En janvier 2018, le Conseil d’État avait annulé l’interdiction de la reproduction des dauphins en captivité. Ce choix n’a pas été au goût des défenseurs des animaux.

Les Éclaireuses