Mardi 3 septembre 2019, le gouvernement français a lancé le Grenelle contre les violences faites aux femmes, censé apporter rapidement diverses mesures pour en finir avec ces violences conjugales qui se terminent bien trop souvent en véritable massacre conjugal. Malheureusement, le décompte de féminicides ne cesse d'augmenter en France : 101 recensés au 3 septembre. Un chiffre qui fait froid dans le dos et qui soulève un problème majeur que nos politiques publiques doivent saisir à bras le corps. 

C'est à ce titre que le Grenelle consacré aux violences faites aux femmes a été prolongé jusqu'au 25 novembre 2019, date de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. L'objectif de ce Grenelle étant d'apporter des solutions concrètes à l'égard des victimes et de leur entourage, et de créer des mesures venant réprimer les violences conjugales. 

La mise en place de ce collectif de réflexion permet aussi de mettre en avant les mesures déjà crées par le gouvernement afin d'apporter une aide directe aux femmes victimes de violences conjugales. À ce titre, une journée nationale a été instaurée ce mercredi 04 septembre 2019 pour mettre en avant le 3919. Ce numéro d'écoute est à destination des victimes et de leur entourage. Les appels sont anonymes et gratuits 7 jours sur 7, de 9 heures à 22 heures du lundi au vendredi et de 9 heures à 18 heures les samedis, dimanches et jours fériés.

Le collectif Putain de Guerrières a lancé un appel au rassemblement samedi 14 septembre 2019 dans près de 30 villes de France. L'objectif est d'encourager le gouvernement à agir vite et efficacement afin de faire sortir de l'ombre toutes ces victimes anonymes et de rendre hommage à celles qui malheureusement n'ont pas survécu à leur agresseur.

Les Éclaireuses