L’association de défense du bien-être animal, L214, frappe fort en diffusant une nouvelle vidéo choc qui dénonce les conditions d’élevages intensifs des lapins en cage dans une structure située dans la commune de Neuil-les-Aubiers, dans les Deux-Sèvres.

Des milliers de lapins, élevés pour leur viande, sont entassés les uns sur les autres dans des cages au sol grillagé, traités avec de nombreux antibiotiques (parfois même périmés depuis plus d’un an), le tout au sein d’un gigantesque entrepôt plongé dans l’obscurité.

Des images qui font froid dans le dos quand on s’aperçoit que les lapins sont amassés par dizaines dans des cages larges d’une vingtaine de centimètres à peine. Pendant que les sols grillagés blessent les pattes et les oreilles des lapins, certains corps en décomposition jonchent le sol.

« Certains meurent dans ces conditions et n'atteindront pas l'âge de deux mois et demi - âge auquel les survivants iront à l'abattoir », précise L214.

Et pour qu’un maximum de lapins survivent dans ces conditions de promiscuité extrême, les animaux sont bourrés de médicaments, à savoir des antibiotiques, antiparasiterais et vaccins, le tout en grande quantité.

Pour agir contre ce type d'élevage, L214 propose aux consommateurs de signer l'Initiative citoyenne européenne (ICE) exigeant l'interdiction des cages pour les animaux d'élevage.

Les Éclaireuses