À condition que ça ne devienne pas une raison pour agresser tous ceux que vous croisez sur votre passage, péter les plombs de temps en temps aiderait à rester en bonne santé. Parce qu’il faut savoir extérioriser notre énervement, il n’est pas anormal de se trouver au bord de la crise de nerfs. Déborder est un comportement humain et tout garder pour soi n’est pas sain. Maintenant, c’est prouvé.

Inutile d’éprouver de la culpabilité après avoir injurié votre sœur ou votre conjoint sans avoir forcément pesé le poids de vos mots, il est tout à fait normal d’avoir besoin de manifester sa colère, même si ça n’est pas constructif. Trop de retenue engendre trop de frustration.

La science est donc du côté de celles qui s’expriment, qui témoignent leurs ressentis et cela est valable également pour les sentiments positifs. L’essentiel est de savoir partager des émotions trop fortes pour être gardées pour soi. Notre santé sera impactée dès lors que nous somatisons. Dépression ou pessimisme en sont les conséquences possibles.

Sans tomber dans l’excès et penser à voix haute, mieux vaut dire ce qui nous tracasse ou nous remplit de joie au lieu de s’autoréprimander. S’il vaut mieux dire les choses calmement lorsqu’elles ne vont pas, un coup de gueule par-ci par-là relève totalement du besoin naturel.

Enjoy,

Les Éclaireuses