Son nom, c’est Deep Nude. Cette application en provenance d’Estonie permet, en un clic, de déshabiller les femmes, à partir d’une simple photo. Aussitôt son lancement annoncé, c’est le tollé sur les réseaux sociaux et cela peut se comprendre. Le concept de cette start-up estonienne apparaît on-ne-peut-plus sexiste à partir du moment où elle exprime son intention de réaliser des montages photo ultra-réalistes à partir de leur large stock de corps féminins nus.

Dénuder les femmes virtuellement et sans leur consentement, Deep Nude va toujours plus loin dans son idée. Le Washington Post a montré récemment comment une simple application de ce type pouvait déshabiller entièrement n’importe qui dans la rue ou dans le métro et même à partir d’une photo prise sur internet. L’application, dotée d’une intelligence artificielle, possédait déjà sa propre base de données, composée de milliers de femmes nues qu’elle réussit à transformer de la façon la plus réaliste qui soit.

Heureusement, cette idée est déjà rayée de l’histoire puisque, dès sa sortie le mercredi 26 juin, de nombreuses voix se sont fait entendre sur la toile et notamment la Cyber Civil Rights Initiative, institut spécialisé dans la lutte contre la pornographie « non consensuelle » dont la présidente Mary Anne Frank n’a pas dissimulé son indignation. « Le but de cette application était de satisfaire les fantasmes prédateurs et grotesques d’hommes lamentables », a-t-elle déclaré sur Twitter. L'application a, sur le champ, été retirée du marché.  

Enjoy,

Les Éclaireuses