Plus symbolique, ça n'existe pas.

Greta Thunberg, égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, sera bien présente au sommet mondial sur le climat prévu pour le mois de septembre à New York. Mais la jeune suédoise va au bout des choses et arriver en avion pour parler écologie lui semble inacceptable. De fait, Greta Thunberg a annoncé qu'elle s'y rendrait en voilier. 

"On m'a proposé une place sur le bateau de course Malizia II. Nous traverserons mi-août l'océan Atlantique, du Royaume-Uni à New York", a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Il s'agit du bateau du prince de Monaco Pierre Casiraghi. Ce dernier a pris l'initiative de hisser, pour l'occasion, une voile barrée du slogan "#Fridays For Future" ("Les vendredis pour l'avenir") du nom du mouvement lancé par la jeune militante. Le skipper allemand Boris Herrmann qui dirigera le voilier pendant la traversée a déclaré sur son site internet : "Après des mois de réflexion sur les différentes options concernant son voyage, Greta traversera l'Atlantique à bord d'un voilier de course zéro carbone, le "Malizia II", construit en 2015, équipé de panneaux solaires et de turbines sous-marines permettant de produire l'électricité sur le bateau."

Greta Thunberg refuse de prendre l'avion. En janvier dernier, elle a préféré rouler en train pendant trente-deux heures plutôt que de contribuer à la pollution de la planète. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses