Le froid revient et avec lui le problème d’hébergement pour les personnes sans domicile fixe.

Il faut savoir qu’en Australie on dénombre pas moins de 116 000 sans-abri (pour 200 000 sans-abri en France selon la FAS), un chiffre alarmant qui demande des solutions en urgence.

Et si on se servait des places vides dans les parking pour y héberger les personnes dans le besoin ? C’est l’ingénieuse idée qu’a eu Beddown, une fondation à but non-lucratif.

Créé par Norman McGillivray, ce concept est né pour trois raisons. La première et la plus personnelle, parce que son père avait des problèmes de santé et qu’il a souffert de la négligence des services sociaux de mauvaise qualité en Australie dans les années 1970. La deuxième renvoie au nombre élevé de sans-abri en Australie, dont Norman était conscient. Enfin, au détour d’une journée comme une autre, il s’est rendu compte du potentiel des espaces libres en se garant dans un parking complètement vide.

Le principe est simple, des lits sont installés à un emplacement réservé dans un parking de la société Secure Parking. En association avec cette dernière, Beddown installe, à travers tout le pays, des lits parmi les 600 places de parking disponibles.

Mais l’association ne s’arrête pas là et a décidé de pousser le concept encore plus loin. Avec l’aide de nombreuses organisations locales, Beddown est désormais en mesure de proposer des services de buanderie, des douches, de la nourriture et des produits de santé.

On attend maintenant plus qu’une chose : qu’un tel mouvement débarque en France !

Enjoy,

Les Éclaireuses